Cancer et sophrologie Publié le 13 Mars 2013

elearning.jpg L’état d’esprit joue un rôle négatif qui peut renforcer la propagation des cellules cancéreuses. Si le stress ne cause pas directement le cancer, en revanche, il peut amoindrir et affaiblir les défenses naturelles du corps, facilitant ainsi la propagation des cellules tumorales. La sophrologie est une méthode précieuse en cas de maladie. En tant que journaliste santé, j’ai collaboré pendant 2 ans avec David Servan-Schreiber pour développer son site web dédié aux méthodes anti-cancer www.guerir.org Chaque mois, j’ai publié des articles santé sur des thématiques autour des médecines douces et approfondi  les sujets évoqués dans son célèbre ouvrage « Guérir ». En tant que sophrologue, je suis donc particulièrement sensibilisée à la relaxation, à la gestion de la douleur, au développement de la pensée positive lors d’une maladie et au bien-être en général. J’accompagne à mon cabinet mais aussi à domicile quand les personnes sont trop faibles pour se déplacer, les patients pendant leurs traitements. Mon travail consiste à écouter, trouver des exercices adaptés et proposer des séances à enregistrer afin que chaque jour les personnes puissent pratiquer et trouver des ressources. A savoir : A chaque étape d’un cancer la sophrologie peut apporter une aide bénéfique. Tout d’abord, elle permet de détourner la personne de ses sentiments négatifs (peurs, angoisses, souffrances...), en l’aidant à se concentrer sur des sensations positives. Assis ou allongé, le patient apprend à respirer par le ventre et à se détendre. Il n’y a aucun contact physique avec le thérapeute, il suffit de se laisser porter par la voix et les indications du sophrologue.