Conseils zen pour mamans stressées Publié le 27 June 2013

ImageUne nouvelle étude vient de confirmer cette évidence : avoir un enfant c'est magnifique mais aussi stressant! En effet, un nouveau bébé dans la famille demande une nouvelle adaptation, un nouvel équilibre à trouver. Les premiers mois, le rythme change tous les jours ou presque donc il est essentiel de prendre du temps pour soi. Je suis bien placée pour vous parler de cela : mon deuxième garçon a 8 semaines Conseils zen pour mamans stressées
  • Prendre des moments rien que pour vous : douche, sieste, coup de fil à une amie...
  • Pensez à faire des siestes. Si vous n'arrivez pas à dormir la journée, allongez vous au calme au moins.
  • Pratiquez au minimum 1à à 20 min de relaxation en faisant des respirations profondes
  • Profitez de ces instants aussi !
  • Enfin, ne jouez pas à la maman parfaite, vous ne pouvez pas tout gérer donc apprenez à lâcher du lest sur vos autres activités !
L'étude en résumé ici :

Etre Maman, une situation vécue comme stressante  Une étude de l’Institut Ipsos réalisée pour Bébé Confort

 Plus d’une maman sur deux se sent stressée, que ce soit avant ou après l’arrivée de son enfant. C’est ce que révèle une enquête menée par l’Institut Ipsos en mars 2013 pour la marque Bébé Confort1. Parmi les situations de la vie quotidienne, l’allaitement figure parmi celles qui inquiètent le plus les mamans.

Plus de 50% des mamans sont stressées

Si plus d’une maman sur deux se sent stressée, cette situation est encore plus marquée chez celles qui attendent leur premier bébé (64% d’entre elles sont inquiètes) ou qui n’ont qu’un seul enfant (70% sont inquiètes).

La promenade, la toilette et le bain font partie des moments de la vie de l’enfant les moins angoissants pour plus des trois quarts des mamans interrogées. Le sommeil et le repas (qu’il s’agisse de l’allaitement maternel ou au biberon) figurent au contraire en tête des sources de stress pour ces mères préoccupées. 60% d’entre elles se déclarent en effet inquiètes par le repos de leur enfant et près d’une sur deux par la prise de ses repas.