Hypnose, combien de séances ? (2/2) Publié le 05 Novembre 2013

Photo 114 Imaginez un enfant qui monte sur un vélo pour la première fois de sa vie. Au bout d’une heure, il laisse tomber le vélo par terre et s’en va en disant «  Ça ne marche, le vélo ne marche pas ». L’enfant décide de ne plus jamais remonter sur un vélo. Si vous étiez face à cet enfant, que lui diriez-vous ? Que ce n’est pas le vélo qui ne marche pas, que c’est lui qui doit apprendre, petit à petit, à en faire. Que le temps et le courage sont les meilleurs alliés de l’apprentissage. Dans le cas de l'hypnose, c’est exactement pareil. Vous avez certainement besoin de temps pour lâcher prise, apprendre à vous écouter et à vous faire confiance. Prenez soin de vous, considérez-vous comme votre priorité. Si après 5 séances d’hypnose, vous ne constatez aucun effet bénéfique, alors arrêtez, mais ne vous découragez pas trop vite. Ne dites pas après 1 ou 2 séances d’hypnose «  ça ne marche pas pour moi ». La société de consommation veut des résultats immédiats et les publicités vendent de la magie, des mensonges (des collants/ gélules/ crèmes qui font perdre 5 kilos en 5 jours, suppriment les rident, vous rendent vos 20 ans…). Laissez-vous le temps de contacter vos ressources, de sentir le changement en vous. Si vous avez un problème qui vous fait souffrir depuis longtemps, accepteriez-vous de vous laisser 5 heures pour aller mieux ? 5 heures dans votre vie pour vous écouter, vous libérez. Est-ce trop vous demander de vous autoriser à ne pas baisser les bras avant 5 heures de temps pour vous ? Si au bout de 2 séances, vous vous sentez libérés tant mieux ! Je le répète, ce n’est pas moi qui fixe le nombre de séances, c’est vous qui sentez quand vous allez mieux. Mon objectif n’est pas de faire venir 1 personne le plus longtemps possible mais d’aider le plus de personnes possible à aller mieux. C’est vous qui déterminez le nombre de séance (1 à 5 séances sont une moyenne). L’hypnose n’est pas de la magie alors, comme à l’enfant qui apprend à pédaler, rappelez-vous que le temps et le courage sont les meilleurs alliés de l’apprentissage.