Le rôle du diaphragme dans la respiration et les émotions Publié le 20 Février 2014

diaphragmeSuite à une vidéo que j’ai postée sur la détente du diaphragme, un internaute m’a posé cette question : «  Merci pour ces bons conseils... Est-ce normal que ce type de technique (chez l'homme particulièrement), provoque une réaction émotionnelle ? ». Voici ma réponse.

Il est parfaitement normal que les techniques de respiration permettent au diaphragme de se détendre et donc de libérer les émotions. Le diagramme est un muscle respiratoire puissant qui sépare le thorax de l’abdomen. Le diaphragme est le siège des émotions. En le bloquant (souvent inconsciemment), vous vous empêchez de ressentir une émotion. Respiration bloquée, sensation d’étouffer,  « nœud » ou « boule » à l’estomac, gorge nouée… en sont les conséquences possibles. Des tensions au niveau du dos et du ventre peuvent aussi avoir lieu.  Pour libérer les émotions et retrouver l’homéostasie (l’équilibre, l’harmonie du corps et de l’esprit), il est donc essentiel de bien respirer. Vous allez ainsi relâcher votre diaphragme. C’est un cercle vertueux.

Concrètement :

  • Quand vous inspirez par le nez, le diaphragme descend. Le ventre se gonfle, les côtes s’écartent, la cage thoracique s’ouvre.
  • Quand vous expirez par la bouche, le diaphragme remonte dans la cage thoracique. Les côtes s’abaissent et  le ventre se relâche.

Regardez cette vidéo ( en anglais) qui montre très bien le mouvement naturel du diaphragme à l’inspiration et à l’expiration.

 

Les mouvements de va et vient du diaphragme provoquent un massage des organes internes de l’abdomen ce qui améliore la digestion et renforce le système immunitaire (les experts estiment que 70% des cellules du système immunitaire se trouvent dans et autour des intestins).

A savoir : vous faites en moyenne 15 000 respirations par jour : essayez donc de faire au moins 3 respirations en pleine conscience 3 fois par jour… et vous sentirez déjà les bienfaits dans votre corps.