Gérer les sensations de manque Publié le 01 Mars 2014

libertéAlcool, tabac, drogue, dépendance affective... pour faire face aux sensations de manque, je partage avec vous les conseils du coach Cedric Leresch :

"C'est surtout les premiers jours que ces sensations liées à votre ancienne dépendance sont les pires, mais elles peuvent resurgir même des semaines ou des mois plus tard. Dans ces moments-là, il est utile de vous rappeler que vous avez franchi la phase la plus difficile du sevrage et, avec un peu de patience, vous parviendrez à résister à cette impulsion. Il est également conseillé de prévoir à l'avance de quelle façon vous gérerez une tentation ( prendre 3 profondes respiration, boire un verre d'eau, serrer et desserrer le poing...). La mise en place d'un rituel anti-échec, peut vous aider à éviter une rechute. Considérez votre envie comme une vague qui va gonfler avant de retomber".

Je rajouterai qu'il est important de contacter votre motivation à changer. La PNL ( Programmation Neurolinguistique) est une véritable aide pour déterminer et tenir votre objectif. Il s'agit de répondre clairement à cette question : qu'est-ce que l'indépendance (face à l'alcool, au tabac, à une personne) va vous apporter ? Il s'agit de vous reconnecter à vos valeurs et de pouvoir visualiser, ressentir pleinement les bienfaits que vous gagnerez en atteignant votre objectif. Vous devez trouver une motivation qui vous apporte plus de plaisir que votre dépendance. C'est ce sentiment de plaisir (d'être libre, indépendant, en meilleur santé...) qui va vous permettre d'avancer et non un raisonnement mental.