Relâcher les tensions Publié le 11 Juillet 2016

"L'amour consiste à aider l'autre à relâcher ses tensions"  Swami Prajnanpad, Sage indien

Je trouve cette phrase très belle. On demande tant aux gens qu'on aime... à nos conjoints, nos enfants, nos parents. Il y a parfois des rapports de force dans les familles ou les entreprises parce qu'on n'ose pas se montrer vulnérables. Or nous le sommes tous. 
Souvent lors de mes consultations les gens pleurent. Ils sont surpris et me disent qu'ils ne pleurent jamais d'habitude. J'aime profondément les gens et ils le sentent. Ils sentent que c'est ok de se montrer comme ils sont vraiment, qu'ils n'ont pas besoin de jouer un rôle. J'ai vécu cette expérience avec ma thérapeute il y a quelques années. Avant quand je pleurais j'avais l'impression d'inquiéter les gens et pour la première fois en thérapie, exprimer mes émotions n'était pas du tout pesant pour l'autre. C'était accueilli avec bienveillance. Ma thérapeute, en acceptant mes larmes, m'a relié à moi-même. Si elle écoutait mes émotions c'est que peut-être, pouvais-je aussi reconnaitre cette part de moi, ne pas en avoir honte. C'est là que commence l'arrêt du combat vers la perfection, l'acceptation, la guérison intérieure. Les larmes quittent alors la rive de l'inquiétude pour rejoindre celle de la quiétude. 
 
Pour les parents, cela peut être difficile d'entendre les enfants pleurer et pourtant, les petits ont particulièrement besoin d'être aimés dans ces moments. Vous pouvez les aider à relâcher leurs tensions. Je vous conseille tous les livres d'Isabelle Filliozat, notamment "j'ai tout essayé et " au coeur des émotions de l'enfant". En comprenant les émotions des enfants, on comprend aussi les nôtres !