Privilégie ( presque) toujours la relation Publié le 06 Mars 2015

Privilégie ( presque) toujours la relation. Encore un conseil que je me donne. Quand je manque de soleil et de sommeil (Martin 23 mois merci de faire tes nuits stp) je suis la pire copie de moi-même. Un de mes défauts qui ressort est de chercher à avoir raison. Je suis passionnée par les idées, j'aime les débats enflammés, les gens qui disent tout haut ce qu'ils pensent de façon spontanée et irrévérencieuse, j'aime l'énergie et le courage qui se dégage de la colère et du désir de faire avancer les choses. Avoir assez confiance en soi pour défendre une idée, quitte à oser déplaire est rare et, selon moi, admirable.

Oui mais... défendre votre opinion ( qu'elle soit juste ou fausse) peut blesser l'autre. Et sauf pour vous rebeller contre une injustice, vous ne devez jamais blesser les autres. Sinon, ils vous blessent en retour en vous rejetant.

Hier, un ami voulait avoir mon avis sur un projet. J'ai regardé l'image et le texte et je lui ai immédiatement dit que la photo ne correspondait pas au message qu'il voulait faire passer. J'ai ajouté que les mots choisis dans le texte auraient pu être différents... Bref, j'étais sur ma lancée pour l'aider à améliorer son projet. Mon intention était positive : l'aider, l'aider et encore l'aider... à faire mieux, plus précis, plus percutant. Or, mes remarques sur son projet étaient négatives et cela l'a blessé. Il n'était donc pas du tout en mesure d'écouter mes idées. Il entendait juste " Elle pense que ce que j'ai fait est nul". C'était totalement faux mais... trop tard.

Retenez alors que quand une personne en face de vous est blessée, votre message ne passe pas. Il faut donc toujours privilégier la relation à l'autre : dire les choses autrement pour ne pas vexer, en dire moins, parfois ne rien dire... Afin que la personne se sente en confiance avec vous et puisse alors vous écouter.