La gentillesse Publié le 04 Novembre 2015

"Tu ne trouves pas que les gens sont méchants en ce moment ?" me demande une amie. Non, je ne pense pas. La réalité reflète nos pensées. Ainsi, si vous considérez que le monde est hostile, il est fort probable que votre regard se pose sur les difficultés et que cela colore vos relations humaines. Au contraire, si vous pensez que le monde est magnifique, vous avez de belles chances de croiser sur votre route des personnes au grand cœur.

 

Il y a le meilleur comme le pire chez l’homme et je cherche toujours le meilleur. Concrètement, cela éclaire mon quotidien de générosité.

Hier alors que je méditais dans le métro, un inconnu m’aborde et me dit : « Dites moi à quelle station vous descendez et je vous préviendrai quand nous serons arrivés, comme ça vous pourrez méditer tranquillement ». Un bref instant, j’ai hésité. Et s’il cherchait à me draguer ? Et si l’inconnu s’en allait et que je loupais ma station ? Puis, j’ai choisi de faire confiance, de lâcher prise. « OK » ! J’ai fermé les yeux et au bout de 20 minutes, d’une voix bienveillante, l’homme me dit «  voilà vous êtes arrivée, vous avez fait un beau voyage ! ». J’ai remercié la personne et je crois qu’elle était aussi contente que moi. Donner avec son coeur rend aussi heureux que de recevoir.

Pendant le trajet, j’ai médité sur la gentillesse naturelle et gratuite des inconnus. Sur la difficulté aussi d’accepter cette gentillesse. La peur de se faire avoir, entraine méfiance, cynisme et repli sur soi. Croire que la gentillesse existe ce n’est pas oublier son contraire. Fiez-vous à votre intuition, cultivez le discernement et gardez en même temps l’esprit ouvert sur la bonté humaine. Votre vie n’en sera que plus jolie…

Et si vous offriez du temps de repos à quelqu'un demain dans le métro ?!